Vegan ne rime pas avec extrémiste

22/06/2017

                                                 image du blog de droitsdesanimaux

Nous sommes seulement 0.5% de la population mondiale, mais étant une minorité, nous faisons peur. Peur par nos convictions et croyances qui diffèrent de la culture populaire. Trop souvent, on nous reproche d'être frustrer, de maso ou d'extraterrestre. Pourtant rien en moi n'a changé. Je suis toujours une femme passionnée de cuisine et maquillage qui adore les sorties sur la plage et les soirées cafés.

Qu'ai-je de si dérangeant? Ah oui!! je ne consomme plus aucun produit animal sous aucune forme. 

Je ne suis pas extrêmiste mais plutôt réaliste!!!

Réaliste quand je sais qu'un animal ressent  la douleur. 

Réaliste quand je sais qu'un animal vit des émotions.

Réaliste quand j'accepte la place que j'ai sur cette Terre.

Je ne tente pas de convaincre la Terre entière (j'aimerais par contre), mais plutôt une personne à la fois. Je ne rejette pas mes amis, ma famille où la société, j'idéalise un mouvement de changement autour de moi afin que tous vivent en harmonie.

Je décris ce mode de vie ou de pensée comme étant une ouverture sur le monde réel où l'on écoute chaque pulsion de la nature. Nous sommes ouverts sur la différence et portons fièrement nos choix.

Ouvert sur la vie et sensible à celle-ci nous respectons la fragilité de celle-ci. Chaque geste de notre quotidien vise l'harmonie et non la destruction. 

J'ai réorganisé mes armoires et penderies, revu mes recettes et planifié les activités autrement, mais je suis mieux oui mieux avec mon reflet dans le miroir...

Marie